Nelson Balaban vient de lancer la nouvelle version de son portfolio XTRABOLD pour son anniversaire. Avec ça, Nelson a accordé une interview avec notre partenaire Di4Art, nous l’avons traduite pour vous, lecteurs français !

Bonjour Nelson, peux-tu vous présente?

J’ai 18 ans, je vis avec ma petite amie dans le tiers monde, menant une vie sans diplômes.

Tu vies à Curitiba (Brésil)? Tu y étais né?

Oui je suis né à Curitiba, j’aime bien y vivre, c’est une ville modèle dans l’architecture, dans le style ainsi que dans le développement. Mais c’est le Brésil, et je suis un peu malade de ce pays pour être honnête. Je veux quitter ce pays.

Pourquoi XTRABOLD?

C’est très simple, c’est comme extra-caractère gras, ils se distinguent. J’aime bien le sens de « gras » c’est à peu près comme moi, tout le temps. J’ai pris (et je suis encore) des risques avec courage, je me sens donc familier avec ce mot. Il est unique en son genre.

Depuis combien de temps as-tu été dans ce domaine?

J’ai commencé à prendre des commandes en 2006. Ainsi, c’était 2 années de Freelance… mais j’ai commencé à jouer avec les logiciel depuis 2003, quand j’ai reçu ma première copie de Corel Draw et Photoshop.

Quelles études ou formations as-tu suivit? Un parcours universitaire ou autodidacte?

Hmm… aucune. J’ai assisté à quelques cours de webdesign en 2005, mais j’ai arrêté, haha… c’est drôle parce qu’ils voulaient m’apprendre des choses que je connaissais déjà. Mais je reste fidèle à tout le monde… Je suis autodidacte. Et récemment, après avoir prit des informations chez les « grands » de l’entreprise… je pense que je vais étudier le business plutôt que le design. C’est une vision beaucoup plus large par rapport au design, l’illustration etc…

Quand est-ce que le design a prit une place considérable dans ta vie? Comment?

Et bien, depuis, je pourrais déjà avoir un job avec ce que je fais, mais ce n’est qu’un passe-temps lorsque quelqu’un sonne a ma porte. C’était la première commande, le premier magazine…

Quel est ton processus créatif? Tu as une technique spécifique? Il te faut combien de temps?

Mon processus de création dépend de l’envie du client, qu’est-ce qu’il veut, quand. Une fois que ces questions sont achevées, je plonge dans la recherche. Quant aux illustrations, c’est le même schéma mais avec une approche légèrement différente. Je n’ai pas de technique particulière… Une fois, j’ai fait un tutorial pour un magazine britannique sur la façon de créer des paysages surréalistes en utilisant vos propres photos, j’ai décris ma propre baguette magique mais je n’ai pas de secrets. Je travaille actuellement sur un rythme de 3 projets par mois. Parfois, 2 projets dans la même semaine… ou pas. C’est comme ça.

Pratiques-tu uniquement le graphisme et l’illustration? As-tu une autre passion pour la photographie? Question « Style », gardes-tu la même composition / style d’une création à l’autre ou c’est au feeling?

J’essaie toujours de revenir vers le « old fashion », mais cela n’a jamais été un point dominant dans mon travail. Je m’assure d’utiliser soigneusement les croquis au cours de ma création, mais c’est parce que je n’ai pas de tablette graphique. L’enfer avec la technologie, je sais, mais c’est comme ça. Je n’ai pas encore mon propre style… mais je suis sur le point de le découvrir. Quand je crée, j’explore, j’exprime, j’impressionne.

T’utilises un soft 3D pour les créations numériques?

J’avais l’habitude d’utiliser 3Ds Max. Mais depuis que je suis sur Mac, je n’en utilise plus vraiment.

Quel est le nouveau concept de ce nouveau portfolio?

Je pense que les autres version étaient trop travaillées. Cette fois, je veux mettre l’accent sur le travail, je veux que le visiteur se concentre la dessus.

T’utilises une tablette graphique?

Non, je pense en acheter une…

T’écoutes quoi comme genre de musique?

De l’IDM, Drum&Basse au Rock Progressif.

Que fais-tu lorsque tu n’es pas derrière l’ordinateur?

Je m’amuse avec ma petite amie, je cuisine, ménage, j’écoute de la musique, aller à l’école, brosser les dents, prendre un bain, marcher, courir, boire, murmurer, cris, des cris, la transpiration.

À la maison, comment est organisé la journée?

Les vendredi ont tendance à être chaotique. C’est la journée de travail où on doit finir les petits trucs… je veux dire qu’il ne sont pas très gros, mais il faut un certain temps pour le terminer. Les autres jours de travail, j’étudie, je travaille et je sors la nuit. Les week-ends sont dédiés à la famille, les amis et la tranquillité.

Tu es un PC ou MAC addict?

J’étais PC jusqu’en 2007. Et depuis le début de cette année, je suis sur Mac. Et je suis tombé amoureux.

As-tu des projets pour l’avenir?

Oui, une revue brésilienne avec des thèmes comme la culture underground, le design, la mode, les affaires, etc. moi et un autre membre organisons cela… mais c’est toujours du papier. Il m’en faudra du temps pour sortir ce magazine.

Tu as sûrement des conseils à donner aux « jeunes graphistes »?

Il est difficile… je ne me suis jamais senti comme quelqu’un qui donne des avis. Mais voici quelques mots qui pourraient servir aux jeunes graphistes: croyez en votre talent.

Un dernier mot?

Muito Obrigado!

Le portfolio : ici

Le flickr : ici

Le behance : ici

Le myspace : ici